Aller au menu de navigation principale Aller au menu de navigation secondaire Aller au moteur de recherche Aller au contenu Aller au pied de la page

07-L'école Ste Marie et la communauté de religieuses

L'école Ste Marie et la Communauté des Religieuses de St Joseph de Cluny

En 1894, Auguste Wattinne voulant accomplir les dernières volontés de sa fille, fonde à Forest sur Marque, la Communauté des Religieuses et l'école Ste Marie. L'ouverture a lieu le 29 Septembre1894.
A cette époque les enfants au-dessous de 6 ans n'allaient pas en classe et trairaient les rues : les parents travaillant en fabrique. Une garderie fut donc ouverte à la grande satisfaction de ceux-ci. L'oeuvre était complète : l'école, la maternelle, la garderie.
L'école Ste Marie, sous la direction des religieuses, connaissait un plein essor à la grande satisfaction de tous.
Malheureusement, avec le début du siècle, la communauté devait connaître l'épreuve. Le ministère Combes s'attaquait à l'Eglise. Les anciens se souviennent encore de cette triste époque de la vie intérieure de notre pays. Le 29 avril1903, la famille Wattinne, après avoir pris conseil de la Révérende Mère Générale et d'accord avec elle, décida la fermeture de l'école. En effet, Mme Wattinne désirant conserver les religieuses à Forest et prévoyant d'un moment à l'autre l'inévitable notification officielle de la fermeture de l'école et par suite l'abandon total des oeuvres dans le village, voulut en écarter la triste conséquence en retirant aux religieuses l'enseignement. Mme A Wattinne se rendit dans les classes pour annoncer la nouvelle aux enfants qui for dirent en larmes. Pour les consoler et en même temps pour ne pas abandonner cette oeuvre si importante, dès le lendemain, Mme Wattinne, munie des différents documents et des diplômes, faisait sa déclaration d'ouverture comme directrice. Le mois suivant les classes se rouvraient avec, deux institutrices laïques.
Dès lors toutes les portes de la maison d'habitation donnant accès à l'école furent murées afin d'en intercepter toutes communications.

A Mme Wattinne succédèrent Mlle Artzet, les demoiselles Tabouelle, Mlle Bailly.
et sa sœur etc. Toutes, avec un grand esprit de foi, continuèrent à donner aux enfants une formation chrétienne digne de l'école Ste Marie.

Le ler mai 1903, les religieuses permutaient leurs fonctions de sœurs enseignantes contre celles de sœurs hospitalières la famille Wattinne leur ayant confié le soin d'un petit hospice provisoire. Un ménage de deux bons vieillards accepta d'y venir, heureux d'être confiés à la sollicitude des sœurs et de former ainsi les prémices de la nouvelle œuvre.
Cependant, là ne se borna pas le but de la nouvelle formule. Les religieuses orientèrent leur apostolat vers la formation des enfants et des jeunes filles par la réunion dominicale et l'association des enfants de Marie.
De 1923, date la fondation du dispensaire et la visite des malades à domicile
Pendant la guerre 1914-1918 la communauté quitte Forest et les sœurs se dirigent sur Paris pour soigner les blessés dans les hôpitaux
En octobre 1940, à la grande joie de la population, eut lieu la reprise de l'école avec une religieuse comme Directrice et une adjointe laïque.
La fondation Clémence Wattinne, née en 1894, continue son oeuvre de formation religieuse de l'enfance et de la jeunesse féminine.
Les documents anciens sont assez sombres pour notre village : meurs légères, peu de pratique religieuse. L'école Ste Marie et la communauté des religieuses ont certainement contribué pour une large part au rétablissement de la moralité et de la vie religieuse dans la paroisse.

Texte de "Connaissez-vous votre village" Abbé J. DELBENDE